Face à l’hypocrisie des bétonneurs, réapproprions-nous les territoires : Communiqué Stop Carnet lu devant la CCI à Nantes le 14 Septembre

🛑 Une mobilisation joyeuse devant la CCI Nantes St-Nazaire pour dénoncer la bétonnisation de l’estuaire de la Loire par les décideurs réunis lors du Forum économique annuel de Loire-Atlantique.

Réunion sous le thème de « la zéro artificialisation nette » alors que le département de Loire-Atlantique est un des plus bétonnés de France 🙃

Les tags réalisés lors de la Manifest’action contre les projets imposés et destructeurs du 29 février dernier étaient toujours présents 😁❤️

Merci à tou.te.s les participant.e.s et merci encore de donner de la visibilité, du corps et de l’âme à cette lutte ✊

Voici le communiqué de notre collectif Stop Carnet lu devant la chambre de commerce et d’industrie :

Ce jour, La CCI organise son forum économique annuel de Loire Atlantique sur le thème de la zéro artificialisation nette.

Laquelle CCI a convié toute honte bue,  la région, les élus, le gratin des bétonneurs et pollueurs qui massacrent depuis des dizaines d’années notre Région, qu’ils se sont appropriés indûment à notre corps défendant.

Cette belle région qui est notre bien commun à tous.

Le territoire de la Loire Atlantique se réduit comme peau de chagrin sous le coup de boutoir des bétonneurs de tous horizons.

Depuis 10 ans 5600 ha de territoire de Loire Atlantique ont été  donnés en pâture aux investisseurs, industriels massacreurs de la nature  : zones  naturelles, boisées, agricoles. 5600 ha disparus sous une chape de béton ou de bitume.

Ce qui représente l’effarant chiffre de 86% de la ville de Nantes !

Occasionnant de surcroît une pression foncière de plus en plus lourde.

La plupart du temps en totale opacité et avec la bénédiction des pouvoirs publics en place.

Cette voracité territoriale ne connait aucune limite. Nos « décideurs » se rient  de la montée de la mer, des alertes climatiques, de la raréfaction des ressources naturelles, des risques avérés de submersion.

Ils persistent à sacrifier des pans entiers d’espace naturel pour un mercantilisme dévoyé qui ne dit pas son nom.

Tout ceci avec la complaisance servile du Préfet, de la Région et de nombreux élus.

Leur  forum ZERO artificialisation est une mascarade.

Les nombreux projets écocidaires actuellement dans les cartons, contredisent  ces « voeux pieux » de zero artificialisation qui resteront de toute évidence lettre morte. En voici quelques exemple la liste étant très longue :

– 110ha en bord de fleuve dont 51 ha de zones humides sur l’ancienne Ile du Carnet,  condamnant au passage 116 espèces menacées. Le Carnet, Symbole éclatant d’une lutte ardente contre  une centrale nucléaire il y a 40 ans.

– 57 ha de bocage vont être détruites par les activités industrielles de l’estuaire  à DONGES EST,  jetant à la rue sans état d’âme des familles avec enfants qui se sont installées pour faire cesser ce massacre organisé, sacrifiant au passage des chênes bi centenaires, et une riche biodiversité

– 20ha dédié à un absurde projet fort heureusement en passe d’être abandonné pour un surf ParK à St Père en Retz

– 66ha de zone industrielle comprenant  une usine de bitume à BOUGUENAIS

– des dizaines d’hectares pour construire des grandes surfaces à Ste Pazanne, Valler, La Turballe, Herbignac

– 480 ha pour le Grand contournement routier de Nantes de 120 km de long

– Sans compter les nombreux hectares dédiés aux projet d’agriculture intensive comme une porcherie  industrielle de 13000 porcs à Guemene Penfao, une unité de méthanisaton à Machecoul, des extensions à St Colomban pour la construction d’un maraichage intensif

Cette captation de terres est vertigineuse.

Voilà la vision actuelle du zéro artificialisation de ces « bienfaiteurs de l’humanité ». C’est mensonger    et un véritable tour de passe passe. 

Ils vont continuer à bétonner comme avant, s’affranchissant de toutes les contraintes environnementales.

Les zones dites « renaturées » ne sont que des prétextes à détruire de manière irréversible et ce pour des centaines voire des milliers d’années des terres indispensables à toute vie et à notre alimentation

Notre planète a perdu plus des deux tiers de sa faune sauvage; la cause principale, la bétonisation et l’artificialisation des sols.

Tous ont pourtant été suffisamment informés depuis 10 ans : 15000 scientifiques ont tiré le signal d’alarme. »demain il sera trop tard » il est déjà trop tard.

L’Agence Européenne de l’Environnement a donné l’alerte : St Nazaire et ses environs sont menacés de submersion.

Jusqu’au Ministère de l’Ecologie, qui reconnaît officiellement que les zones humides et les marais sont vitaux à la bio diversité et procurent 25% de l’alimentation mondiale.

Aveuglement, surdité pathologique, indifférence concernant les alertes officielles?

Soit ils sont parfaitement conscients des rapports scientifiques alarmants, ce qui dénote un sacré cynisme

Soit ce sont des incompétents notoires et des ignorants. Dans les deux cas  nous devons stopper

ces fossoyeurs des zones naturelles, de la faune et de la flore.

Vous savez tous ici que nous sommes le Collectif STOP CARNET, qui dénonce la rapacité et la guerre d’ego du Grand Port désireux d’être plus puissant que le Havre.

Le Grand Port qui n’en finit pas de s’étendre et a jeté son dévolu  sur le Carnet

Le Grand Port qui abrite entre autres Yara, ce groupe toxique déversant dans la Loire en toute impunité ses produits chimiques malgré les injonctions des pouvoirs publics. 

Yara a l’autorisation de stocker 43 fois la quantité de nitrate d’ammonium qui a explosé au  Liban.

Dormez tranquilles braves gens, vous êtes assis sur une poudrière, YARA en infraction totale avec les normes environnementales, veille sur vous.

Le Grand Port  est le premier port d’importation en France de soja provenant de la déforestation de l’Amazonie.

Le Grand Port dans sa mégalomanie, veut avoir la plus grosse activité portuaire en France au détriment des populations, de l’environnement, des espèces partout en recul, partout menacées.

Pourquoi ferions nous confiance à ce fossoyeur de la nature pour mener à bien des projets Zéro artificialisation alors que tous ses agissements démontrent clairement son peu d’éthique environnementale?

La Présidente de région, Christelle Morencais,  confite dans sa réthorique politicienne parfaitement huilée et rodée, récite doctement sa leçon. Elle se « réjouit » du grand projet pseudo vert du Carnet.

Mme Morencais ose taxer les défenseurs de la nature d’extrémisme,  sans aucune distanciation, sans véritable connaissance des enjeux écologiques, sans daigner échanger avec les citoyens opposés à ce carnage. C’est tragique.

Qui sont les véritables extrémistes : les pouvoirs publics, les bétonneurs, les élus, ou ceux qui souhaitent protéger les citoyens, les générations à venir et l’environnement?

Tous ces « décideurs » confondus, s’affranchissent des normes à coup de dérogation et sont passés maîtres dans les stratégies d’évitement.

Nombre de citoyens ne croient plus en leurs éléments de langages, mensonges, et manipulations. Ils ne croient plus en leurs projets qui n’ont de vert que le nom.

A tous les participants à ce forum, la Région, le Grand Port, les Elus, les industriels, les investisseurs de tous bords. Partout des citoyens vous barreront la route.

Il est temps de reprendre en main nos territoires et n’avons plus le temps d’en  négocier quelques miettes.

Il est temps d’arrêter cette infantilisation des citoyens et leur restituer leur pouvoir de décider dans quel monde ils veulent vivre.

Il est temps d’arrêter de brandir le chantage à l’emploi, d’autant que le bassin de l’emploi est très tonique dans notre région. Quel emploi du reste alors que la plupart des travailleurs sont détachés?

Il est temps pour nous tous de lutter, de résister de rentrer en rapport de force.

Vous êtes des criminels environnementaux. L’écocide est un crime majeur qu’il faut dénoncer et porter en justice.

Libérons nos terres, libérons nos vies, réapproprions-nous nos territoires.

Nous sommes la loire qui se défend;

COLLECTIF STOP CARNET