C’est le printemps, des caméras cachées et des hélicoptères de la gendarmerie poussent dans la terre comme dans le ciel ! 

La surveillance et la répression des militant.e.s écologistes se systématisent au Carnet et aux bassines !

DES SURVOLS D’HÉLICOPTÈRES DE LA GENDARMERIE TOUJOURS PLUS FRÉQUENTS ENVERS DES MILITANT.E.S DE STOP CARNET ET SOUPÇONS DE TRAÇAGES 

Ces dernières semaines, des membres du collectif Stop Carnet subissent régulièrement des vols d’hélicoptères de la gendarmerie au-dessus de leur ferme. Nos copains militants et paysans ont compté une dizaine de passages d’hélicoptères en à peine un mois… 

Mercredi 23 mars, un hélicoptère s’est même permis de braquer en voyant qu’un des membres du collectif leur faisait coucou et afin de bien montrer qu’il le surveillait en montrant leurs visages. 

Peu de temps auparavant, ils ont survolé à très basse altitude un des habitats de la ferme, si près de l’habitation que cela en a fait trembler les murs !

Depuis leurs engagements contre le projet de Surf Park de Saint Père en Retz puis contre le projet industriel du Carnet, ils ont compté approximativement près d’une centaine de passages d’hélicoptères sur leur ferme en 3 ans, pratique de surveillance et d’intimidation bien française !

Mais la surveillance et l’intimidation ne s’arrêtent pas aux fermes des copaines !

En effet, une ferme voisine d’1km qui n’a pourtant pas d’engagement actif dans la lutte du Carnet est également régulièrement survolée par la gendarmerie du fait qu’elle est en lien étroit avec les 2 fermes des membres du collectif Stop Carnet !

Sait-on jamais, cela pourrait être un groupuscule de dangereux paysans qu’il faudrait dissoudre ! 

Il y a 2 semaines de cela, les copaines ont aidé une autre ferme à 5km de leur domicile pour semer des oignons, ferme qui n’avait jamais été survolée jusqu’ici par la gendarmerie.

Or, étrange coïncidence, juste après leur départ, la ferme en question est survolée par un hélicoptère de la gendarmerie pendant plusieurs minutes…

Signe qu’un dispositif de traçage soit par téléphone ou sur un véhicule d’un des membres du collectif a été activé par les gendarmes !

Imaginons leur inquiétude, le groupuscule ultra-gauchiste semeur de méchants oignons s’étend !

Ces passages d’hélicoptères fréquents ces derniers temps sont peut-être dûs à l’enquête en cours visant des gendarmes locaux suite à l’arrestation violente qu’a subi un membre du collectif en juin dernier (même membre du collectif relaxé pour le procès absurde le concernant suite à cette arrestation…).

Comme si l’intrusion répétée de civils vigilantistes sur leurs fermes, de passages de véhicules de gendarmerie, de procès politiques* à répétition, de stigmatisation dans la presse locale, de diffamations, de menaces de morts, de garde à vues pour un rien et autres formes de répression plus ou moins insidieuses ne suffisait pas, ce passage répété d’hélicoptères créé un sentiment d’angoisse permanente pour les copaines !

L’ÉTAT PLUS DÉTERMINÉ À RÉPRIMER LES MILITANT.E.S ECOLOGISTES QU’À TRAQUER LES FASCISTES 

Aujourd’hui, lutter contre des projets destructeurs et pour notre avenir commun est considéré comme une forme de terrorisme par les autorités et cela justifie des dépenses publiques dantesques (une heure d’hélicoptère coûterait autour de 1500€), tandis que le fascisme montant en force n’est en rien inquiété, voire même soutenu par les autorités !

Il y a 1 an et demi, des caméras hyper sophistiquées cachées dans des faux troncs d’arbres et des fausses pierres étaient trouvées sur le site du Carnet. Les images, sur lesquelles on peut voir la gendarmerie protéger l’épandage de boues de station d’épuration destinées à nous intimider, étaient relayées en direct au poste de gendarmerie.

Il y a quelques jours, un dispositif de surveillance via une caméra cachée a été découvert par des membres du mouvement Bassines Non Merci, en lutte contre des bassins de stockage d’eau destinés à l’agriculture intensive dans les Deux-Sèvres. La caméra, installée au domicile du père du porte-parole du mouvement, était destinée à surveiller les militant.e.s dans l’organisation de la nouvelle mobilisation contre les bassines qui a eu lieu ce week-end. 

Contrairement à ce qui a été annoncé dans beaucoup de médias, la cellule Demeter, chargée de surveiller les militant.e.s qui luttent notamment contre l’agro-industrie, n’est pas dissoute. Les ministres de l’agriculture et de l’intérieur ont interjeté appel de la décision du tribunal administratif qui demandent à la cellule de mettre fin à “l’objectif de prévention et de suivi des actions de nature idéologique”. Les ministres ne se sont d’ailleurs pas privés de rappeler l’efficacité de Demeter, confirmant leur volonté de continuer la surveillance et la répression des militant.e.s qui luttent contre les projets destructeurs et l’agriculture intensive. 

L’Etat semble plus enclin à surveiller et réprimer les militant.e.s écologistes et à dissoudre les organisations de gauche qui luttent contre les injustices qu’à dissoudre les organisations fascistes. 

L’Etat veut la peau des militant.e.s écologistes mais nous continuerons à nous battre avec détermination, amour du monde vivant et solidarité ! 

Votre soutien est d’autant plus nécessaire en cette époque dangereuse et nauséabonde.

Et surtout votre engagement collectif dans chaque territoire est plus que jamais vital ! 

Ne les laissons pas briser nos luttes, ne les laissons pas écraser notre avenir, ne lâchons rien !

Soutien aux copaines en lutte contre les méga-bassines et soutien à toustes les militant.e.s qui subissent la répression !

* Pour plus d’infos sur ce qu’on vécu les copaines des 2 fermes depuis plus de 3 ans mais également d’autres membres du collectif Stop Carnet et des copaines de l’ex-zad du Carnet :

* Un énième procès politique concernant 3 membres du collectif Stop Carnet et un soutien à la lutte est prévue le 17 Mai 2022 au tribunal correctionnel de Saint Nazaire pour “organisation d’une manifestation non-déclarée à Frossay (au Carnet) le 30 Août 2020. 

Nous vous tiendrons au courant d’ici peu sur les réseaux et sur le blog du collectif d’un appel à rassemblement de soutien et pour plus de détails sur le dossier d’accusation.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s