Le projet du Carnet n’est pas abandonné, malgré la communication officielle / Carnage en cours au Carnet

Le Grand Port Maritime Nantes / Saint-Nazaire annonçait à la suite de l’expulsion de la ZAD qu’il mettait en pause ses travaux. Belle opération de comm’ visant à démobiliser et à faire croire à la population locale que le projet tombait à l’eau et qu’il n’y avait plus d’urgence.Des nouvelles récentes montrent que le projet industriel du Carnet n’est toujours pas abandonné :

👉 Le GPM a dépensé cette année pas moins de 30 000 euros pour verdir sa communication sur le site du Carnet

👉 Le GPM a contacté au moins un éleveur pour savoir s’il était intéressé de faire pâturer ses chèvres et moutons sur les 110ha du projet. De quoi raser toute végétation sous un beau vernis écolo, vive l’éco-destruction !

👉 Le GPM a passé un appel d’offres pour réaliser des relevés naturalistes, comme suggéré par le conseil scientifique qui pointait du doigt ce manquement. Ces relevés devraient commencer à l’automne sur le site du Carnet. Ils ne sont en réalité pas nécessaires au Grand Port pour aménager l’île du Carnet puisque le GPM conserve toutes les autorisations et dérogations pour mener à bien son projet industriel (arrêté préfectoral de 2017 qui a sonné l’arrêt de la vie sauvage au Carnet).

😡 Alerte : Carnage en cours sur l’île du Carnet 😡

👉 La zone concernée par le projet industriel se voit défigurer régulièrement depuis un mois : débroussaillage au broyeur pour créer une bonne dizaine de km de chemins à travers les roselières, les boisements, les prairies et les buissons.

Les chasseurs s’en donnent à coeur joie en effectuant des battues aux sangliers qui peuvent durer jusqu’à 20h de suite !

👉 L’étang artificiel à l’ouest de l’île, situé en bordure de zone à aménager a été asséché par le GPM en refermant l’écluse de la zone ! Cet étang accueillait de nombreux batraciens, était un lieu d’alimentation et de repos pour bon nombre d’espèces protégées !

Le fait d’effectuer ces relevés d’espèces sur un site saccagé, broyé, chassé, ne serait donc pas une bonne manière d’assurer à l’opinion publique que l’île du Carnet n’a plus rien de sauvage et que ses milieux naturels ne représentent pas un intérêt majeur ? 🤔

Continuons à nous mobiliser contre le projet de zone industrielle du Carnet !

Une réflexion au sujet de « Le projet du Carnet n’est pas abandonné, malgré la communication officielle / Carnage en cours au Carnet »

  1. Ping : Carnage en cours au Carnet! Le projet du Carnet n’est pas abandonné, malgré la communication officielle ! – Collectif Terres Communes – Pays de Retz (44)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s