Abandon du projet de surf-park et du port de plaisance de Brétignolles-sur-Mer : nos luttes paient !

Deux bonnes nouvelles se sont succédées ces dernières semaines concernant nos luttes contre les projets destructeurs et imposés dans l’Ouest ! Et les bonnes nouvelles, ça fait du bien, ça nous renforce et ça nous montre que nous avons raison d’agir et que nous sommes tous et toutes légitimes à le faire, alors on partage avec plaisir !

Nous savourons chaque bonne nouvelle, particulièrement en cette période où les catastrophes climatiques se succèdent et où nos droits et libertés sont toujours plus bafoués !

Abandon du projet de surf-park artificiel de Saint-Père-en-Retz (44)

Après 2 ans et demi de lutte, le projet de surf-park artificiel de Saint-Père-en-Retz a été abandonné ! Un énième projet aberrant écologiquement qui était sur le point d’être construit à 10 km de l’océan.

« Ce bassin à vagues artificielles aurait nécessité la destruction d’environ 20ha de terres agricoles (avec projets annexes), une consommation énergétique dantesque, un tourisme de masse polluant et aurait demandé des dizaines de millions de litres d’eau potables par an dans un territoire fréquemment en arrêté sécheresse ! »

Le collectif Terres Communes dans un article qui revient sur l’abandon du projet.

Rappelons néanmoins que des militants opposés au projet ont subi des violences de la part d’une milice et ont été poursuivis en justice. Soutien à eux et merci d’avoir permis une sensibilisation et un éclairage médiatique sur le projet !

Abandon du projet de port de plaisance de Brétignolles-sur-Mer (85)

La nouvelle est tombée hier : le projet de port de plaisance de Brétignolles-sur-Mer est également abandonné !

Le préfet de la Vendée avait délivré les autorisations nécessaires à la réalisation du projet et les travaux avaient commencé sur le site en septembre 2019 sans attendre que les recours juridiques soient jugés.

Surf Rider Vendée, qui faisait partie des opposant.e.s au projet, a rappelé quelques informations sur le projet quelques jours avant le conseil communautaire :

Le projet n’a jamais fait l’objet d’une étude d’impact détaillée sur l’ensemble de son cycle de vie. Les risques de salinisation des nappes phréatiques n’avaient pas été écartées et le site représente un intérêt géologique majeur. Enfin, le projet n’avait été soumis à aucune consultation locale.

Les copaines de la ZAD de la Dune, qui s’étaient installé.e.s après le début des travaux pour en empêcher la poursuite, se sont exprimé.e.s sur cette victoire :

« Le conseil communautaire du pays de Saint Gilles vient d’avoir lieu, les « élus » locaux ont votés et le projet de port de Bretignolles-sur-Mer est abandonné ! 14 votes favorables au port.33 votes opposés. 🥳 Nous y sommes pour beaucoup, sans la ZAD qui aura existé 6 longs mois, les travaux auraient déjà bien avancés. Nous sommes ravis ! Continuons de bloquer les projets inutiles et imposés partout, continuons d’empêcher la betonnisation ! Car les luttes paient !! ✊  »

La ZAD de la Dune avait été détruite violemment lors du premier confinement en avril 2020. Les cabanes avaient été incendiées par une milice composée de gendarmes, riverain.e.s et d’agents de la municipalité, prouvant une nouvelle fois la fascisation montante et la violence envers les militant.e.s écologistes.

« Derrière les termes démantèlement de la ZAD comprenez, évacuation de 15 zadistes pacifiques par un bataillon de 70 gendarmes avec hélicoptère et drone aidé par des agents de la municipalité et 50 habitants et habitants appelé en renfort.

Ensuite, mise à feu des cabanes dont une bibliothèque que les zadistes avaient mis en place. Les fumées de ce gigantesque incendie ont pu être observées à des km à la ronde.  Puis saccage à la barre de fer des camions des zadistes pour certains ou certaines : c’était leur seule possession personnelle. Les zadistes ont été emmené dans différents commissariats pour contrôle d’identité puis relaché.e.s en pleine nuit sans solution de logement parfois à une heure et demi à pied du site.

Certaines des personnes dites bénévoles appelés par la mairie pour aider à cette besogne se sont satisfaits du bon nettoyage de la ZAD.

Comment une telle opération a-t-elle put être permise ? La préfecture dans un communiqué a indiqué qu’il s’agissait d’un acte d’intérêt général et les mesures barrières ont été respectées par la distribution de masques et le port de gants. »

Bravo et merci la ZAD de la Dune et aux copaines mobilisé.e.s, sans qui le projet destructeur de port de plaisance aurait été construit !

Continuons à nous mobiliser contre le projet de zone industrielle du Carnet afin qu’il ait la même issue : rejoignez-nous ! 😌❤️

Une petite liste non-exhaustive des projets destructeurs dans l’Ouest et au delà :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s