Quatre membres du collectif Stop Carnet et soutien poursuivi.e.s au tribunal correctionnel pour organisation de manifestation illicite

🛑 Stop à l’acharnement policier et judiciaire envers les militant.e.s du Carnet 🛑

😡 Les intimidations, violences et la criminalisation des militant.e.s de la lutte contre le projet de zone industrielle du Carnet se font de plus en plus fortes et montent en puissance depuis quelques semaines.

Lire notamment le récit de Reporterre et notre article sur notre mobilisation du 5 et 6 juin

Il s’agit évidemment d’une stratégie politique destinée à nous épuiser et nous pousser à abandonner notre lutte. Cet acharnement nous prouve que l’État et le Grand Port Maritime Nantes / Saint-Nazaire sont bien déterminés à mener leur projet à bout.

🚨 Gardes à vues abusives pour des motifs ridicules (manifestation non déclarée), arrestation violente et illégale donnant lieu à plus de 10 jours d’ITT, passages répétés d’hélicoptères de la gendarmerie (plus de 60 passages d’hélicoptères sur une des fermes d’un militant en 2 ans !), passages répétés de véhicules de la gendarmerie mais aussi de véhicules avec plaques d’immatriculation type voiture diplomatique (cellule DEMETER ?), surveillance régulière de l’habitat de portes paroles de la lutte au Carnet…

😡 À cette répression ahurissante payée honteusement par l’argent des contribuables s’ajoute des actions inquiétantes de la part de civil.e.s (menaces de morts (dont une en plein conseil municipal d’une commune d’un militant), d’incendies sur des fermes de militant.e.s, passages répétés de véhicules de jour comme de nuit sur ces mêmes fermes, agressions en groupe sur des terrains d’un des paysans militant, vol de bois, de foin, diffamations, intimidations multiples, sabotages…).

🚨 Les plaintes déposées auprès des autorités n’ayant pas de suites ou étant refusées d’emblée par la gendarmerie (pourtant les gendarmes adorent nous dire qu’ils sont là pour nous protéger à chacune de nos mobilisations !).

🚨 Avant-hier, quatre membres du collectif Stop Carnet ont reçu des convocations pour comparaître devant le tribunal correctionnel en mai 2022 pour « organisation de manifestation illicite », pour l’organisation de la manifestation contre le projet du Carnet qui a eu lieu le 30 août 2020. Pourtant, des manifestations non déclarées ont lieu partout en France régulièrement sans la moindre poursuite judiciaire…

L’Etat et ses fier.e.s représentant.e.s souhaitent nous faire taire et nous faire perdre notre temps, notre énergie et notre argent avec un motif d’inculpation aberrant.

❤️ Nous avons donc besoin de soutien et comptons sur votre présence lors de nos prochaines mobilisations. Vous pouvez nous aider en participant financièrement à notre cagnotte en ligne, en relayant les actualités de notre lutte, en participant à nos actions, en organisant des cantines de soutien ou des comités de soutien délocalisés… 🥰

Montrons à l’État que nous continuerons à nous battre malgré toutes les tentatives de musellement à laquelle il nous confronte ! ✊

Pour un monde soutenable, digne et juste pour tous et toutes et pour que vive le Carnet libre et sauvage ! 💚🐦🌿

Rappel de la répression et surveillance de la lutte :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s