Une association nationale environnementale rejoint la lutte contre le projet industriel du Carnet et engage des recours juridiques ! Leur contribution transmise à notre collectif.

Une belle nouvelle pour la lutte contre le nouveau carnage de l’Estuaire de la Loire prévu au Carnet : l’association nationale MNLE Environnement rejoint l’opposition au projet industriel du Carnet au côté de notre collectif ! (voir leur contribution à la lutte plus bas)

En lien avec Notre Affaire à Tous et d’autres associations et des riverains, l’association est actuellement en train de préparer des recours juridiques contre le projet industriel du Grand Port Maritime Nantes Saint-Nazaire.

Une nouvelle qui fait du bien et qui pourrait permettre au minimum de reculer les échéances du projet. Mais au vu de l’échéance des travaux annoncés (destruction des 51ha de zones humides du site prévus fin 2020 !) et de la lenteur de la justice (et de l’aléa des décisions rendues…), l’implantation de la résistance sur place est toujours aussi vitale et complémentaire !

C’est pourquoi nous comptons vous voir nombreux/ses les 29 et 30 Août lors du week-end festif de résistance au projet ! Plus d’infos pratiques et sur le programme par ICI.

Une bonne nouvelle également du fait de la persistance des associations environnementales LPO44, Bretagne Vivante et FNE Pays de la Loire à continuer d’accompagner le projet industriel du Carnet aux côtés du Grand Port Maritime en exprimant simplement leur « vigilance »

Associations qui sont pourtant censées défendre mordicus l’objectif zéro artificialisation (projet de 110ha de béton au total !), la biodiversité (116 espèces protégées présentes au Carnet !), la naturalité de la Loire (bétonisation de la rive sud de l’Estuaire qui plus est en zone submersible !), la réduction des échanges portuaires/routiers (500 camions/jour de prévus !) et de la production industrielle face au réchauffement climatique…

Leur principal argument pour justifier de l’accompagnement du projet industriel ? « Le site serait en voie de banalisation et d’envahissement par les plantes invasives ». Étrange car au cours de balades sur le site du Carnet avec des naturalistes, il a été difficile d’en apercevoir… De plus, le milieu du Carnet offre une mosaïque importante d’espaces naturels remarquables, d’ailleurs reconnu par le bureau d’Etudes Artelia pour l’étude d’impact du projet !

Nous préparons de toute manière une lettre ouverte publique adressée à ces associations environnementales pour répondre point par point à la lettre qu’elles ont envoyé dans les réseaux naturalistes pour justifier de leur accompagnement du projet du Carnet, mais aussi pour leur demander de cesser de justifier du bien fondé de ce projet dans la presse, à la place du Grand Port, en déclarant par exemple qu’il s’agit d’un compromis « entre croissance économique et conservation écologique«  sic !.

Pour simple exemple, le projet industriel du Carnet, en pleine zone submersible en bord de Loire, nécessitera un dragage massif de la Loire (250 000m3 dans un 1er temps !) pour l’accostage des bateaux et le rehaussement du site, tandis que le niveau du fleuve doit impérativement remonter face aux enjeux de sécheresse récurrentes en Loire-Atlantique. Est également prévu un trafic de 500 camions par jour ainsi qu’une croissance du trafic maritime polluant, en bétonnant un site abritant 116 espèces protégées… est-ce véritablement de la « conservation écologique » ?!

Nous regrettons vivement leur position et espérons qu’elles nous rejoindrons dans l’opposition ferme et sans concessions à ce projet insensé qui ne tire pas les enseignements de la crise économique, écologique, sociale et sanitaire et est destructeur de la Loire, à rebours des intentions affichées du Plan Loire Grandeur Nature (PLGN) !

Stoppons le carnage prévu au Carnet ! Rejoignez-vous aussi la lutte !

Nous sommes la Loire qui se défend !

Le collectif Stop Carnet

stopcarnet@retzien.fr

Vous trouverez ci-dessous la contribution de MNLE Environnement transmise à notre collectif :

Vous pouvez également trouver par ICI des documents administratifs sur le projet. Et pour en savoir plus sur les activités mortifères du Grand Port Maritime Nantes Saint-Nazaire c’est par ICI.

Des riverains du site du Carnet envisagent également de rejoindre les recours juridiques contre le projet du Carnet, ainsi que d’autres associations environnementales dont l’association Pays de Retz Environnement.

Nous vous tiendrons au courant dans tous les cas de l’avancée de la lutte du côté juridique. En attendant, préparons l’implantation de la résistance 🙂

https://stopcarnet.fr/carnage-au-carnet-en-bord-de-loire-44-implantons-la-resistance-les-29-et-30-aout-prochains/

Une réflexion au sujet de « Une association nationale environnementale rejoint la lutte contre le projet industriel du Carnet et engage des recours juridiques ! Leur contribution transmise à notre collectif. »

  1. Ping : Carnage au Carnet sur la Loire…couvert par des assos environnementales ?! Lettre ouverte à la LPO,FNE et Bretagne Vivante | La Loire en Danger : Stoppons le carnage prévu au Carnet !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s